Durant notre séjour à 6 amis à l’île de Tioman, nous avons consacré notre première matinée à l’activité incontournable de l’île : le snorkeling !

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Le snorkeling, c’est quoi au fait ?

Le snorkeling, en français « randonnée palmée » « exploration à la palme » ou « randonnée subaquatique » (merci Wikipedia) désigne simplement la plongée sous-marine sans bouteilles. Équipé d’un masque et d’un tuba (ou d’un masque intégral, merci Décathlon), et souvent de palmes, on alterne donc la nage à la surface avec tuba, et de brèves plongées en apnée pour découvrir les fonds sous-marins. Réalisée de préférence dans des eaux claires et chaudes, elle se fait notamment le long de récif coralliens, extrêmement riches en vie sous-marine. Et Coral Island coche toutes ces cases !

Une matinée à la rencontre de la vie sous-marine de Coral Island

Le départ pour la virée snorkeling

La vue en attendant le départ du bateau
La vue depuis la “salle d’attente” du snorkeling… On a vu pire !

Nous avons réservé notre excursion auprès de notre hôtel, le Benjaya, pour 90 RM par personne (environ 20 € au moment où j’écris ces lignes). De bon matin, nous nous rendons donc au lobby, pour être conduit en voiturette jusqu’à la jetée. On nous remet d’abord une serviette et une bouteille d’eau. Pour les masques, palmes et tubas, nous utilisons notre propre équipement. Après un peu d’attente, nous pouvons enfin rejoindre notre bateau privatif. Il faut dire que pendant le séjour, le fait d’être 6 nous a permis de constituer un groupe à part entière pour quasiment toutes les activités.

Et nous sommes partis ! Dans le décor enchanteur de la mer au petit matin, et des côtes de Tioman entièrement parées du vert de la jungle, nous nous dirigeons vers Coral Island (l’île du corail, un nom ô combien original pour un spot de snorkeling !), que nous apercevons au loin.

Premier arrêt : massif corallien en eau peu profonde, en bord de plage paradisiaque

A la descente du bateau, départ pour le snorkeling
C’est parti pour une matinée dans l’eau !

Nous nous approchons d’une plage de sable fin à l’eau translucide, à laquelle quelques bateaux sont déjà amarrés. Et sans autre cérémonie, nous voici à l’eau ! Nous demandons tout de même à notre capitaine le meilleur coin pour plonger. Celui-ci, à une trentaine de mètres de la plage, est désert. Il faut dire que les autres groupes étaient constitués de touristes malaisiens et chinois, qui ne semblaient pas à l’aise dans l’eau, et nageaient en groupe près du bord avec leurs gilets de sauvetage. Nous y étions par ailleurs fin mai, qui est plutôt la basse saison touristique.

Nous avons tout de même été surpris par le mutisme de notre capitaine, et l’absence complète de briefing : aucune consigne de sécurité, par d’introduction sur le récif de corail où les espèces de poissons que nous allions rencontrer…

Mais qu’importe : ce premier spot nous en a mis plein les yeux ! Nous avons pu nous familiariser avec les coraux, les différentes espèces de poissons toutes plus colorées les unes que les autres, les anémones, les crustacés, les tortues de mer… Nous avons même vu quelques petits requins à pointe noire, totalement inoffensifs. En revanche, les rares serpents de mer que nous avons croisés nous ont un peu plus inquiétés. Il faut savoir que, si tous les serpents de mer ne sont pas venimeux, certains comptent parmi les serpents les plus dangereux. Mais en vous tenant à bonne distance et en respectant les consignes de sécurité ci-dessous, vous ne courez aucun risque.

Deuxième arrêt : exploration sous-marine en eaux plus profondes autour d’un rocher en mer

De nombreux poissons en snorkeling à Tioman
Vous avez demandé des poissons ?

Après avoir profité du premier arrêt pendant une heure, nous reprenons le bateau pour une centaine de mètres, jusqu’à un amas de rochers sur lequel trône une colonie de mouettes. Ici, le décor change du tout au tout ! Nous n’avons plus 1 à 2 mètres de fond, mais 10. L’eau semble donc beaucoup plus sombre, mais la vie y est encore plus fourmillante ! Nous observons également quelques poissons plus gros (mais parfaitement inoffensifs). Durant les 40 minutes imparties, nous en profitons à fond et nous essayons à des descente en apnée pour admirer cette formidable mosaïque tapissant les fonds marins, puis remontons dans le bateau.

Le bateau prend alors le chemin du retour, alors que le ciel commence à se couvrir, et que l’île de Tioman disparaît peu à peu sous les lambeaux de brume qui l’assaillent. Mais comme toujours en Malaisie, il ne fait pas froid pour autant ! Ce qui nous inquiète, c’est plutôt que la jetée commence à s’approcher, alors que l’on nous avait promis trois arrêts snorkeling… Nous aurait-on menti ? Mais comme toujours en Malaisie, on ne se moque pas de nous !

Troisième arrêt : tour d’une île vierge près de la côte

Des poissons clowns et une anémone
Une famille de poissons clowns devant leur anémone… ça vous rappelle quelque chose ?

Nous nous arrêtons en effet sur la petite île en face de la jetée, que nous avions aperçue à notre départ. Nous sommes partis pour notre dernière séance de snorkeling de la matinée ! Pas de vraie nouveauté ici, mais encore un moment très agréable dans le monde du silence, dans un environnement intermédiaire avec 3 à 4 mètres de fond. Pendant ce temps, les premières gouttes de pluie viennent troubler la surface – mais elle auront la bonne idée de s’arrêter avant que nous ne remontions à bord.

En quelques minutes, nous sommes de retour à la jetée, où nous pouvons nous rincer rapidement à l’eau avant de retourner vers l’hôtel, ravis par cette matinée enchanteresse !

Mon avis

Le snorkeling à Coral Island est un incontournable de l’île de Tioman pour une bonne raison : il est… incontournable, quoi. Je ne suis certes pas très familier de la discipline, mais j’en ai vraiment pris plein les yeux avec l’avalanche de formes et de couleurs dont nous avons pu profiter !

Comme nous avons eu vraiment le strict minimum (pour ne pas dire rien du tout) en termes de consignes, je résume quelques consignes de sécurité et le matériel utile ci-dessous, après la vidéo !

La vidéo

Voici la vidéo de notre étape à Tioman, faisant la part belle à notre escapade snorkeling :

Malaisie : dernière étape sur l’île paradisiaque de Tioman

Abonnez-vous pour ne manquer aucune vidéo !

Quels sont les consignes de sécurité pour une sortie snorkeling en toute sérénité ?

Comme la plupart des activités, le snorkeling comporte des risques, même s’ils restent limités. Voici quelques consignes à respecter pour que tout se passe bien :

  • Ne plongez pas seul : il vaut mieux avoir quelqu’un à proximité pour voir s’il vous arrive quoi que ce soit
  • Ne touchez rien, ni les poissons ni les coraux : s’il peut être tentant de caresser cette faune multicolore, retenez-vous.
    • Déjà, pour respecter l’écosystème : les lieux de plongée sont très fréquentés, et se dégradent extrêmement rapidement si tout le monde se met à les toucher.
    • Ensuite, pour des raisons de sécurité. Les anémones, poissons et méduses peuvent brûler au toucher, ou même être venimeux. Pire, vous risqueriez de déranger un serpent ou une murène, qui mordent s’ils se sentent menacés. Et ce n’est vraiment pas la tournure que vous voulez donner à votre sortie snorkeling !
  • Écoutez-vous : si vous ne vous sentez pas rassuré, nagez avec un gilet de sauvetage. Si vous vous sentez mal, évitez de plonger en apnée. Si vous avez mal aux oreilles, plongez moins profond. La plupart d’entre nous n’est pas habituée à la plongée, alors évitez d’en faire trop !
  • Soyez prudents : si vous vous demandez si un requin, un serpent, un poisson ou autre est dangereux, restez-en à bonne distance.

Le matériel indispensable pour votre sortie snorkeling

Quel est le matériel indispensable pour réussir votre sortie snorkeling ?

  • Masque et tuba : pour respirer tout en observant les fonds marins, masque et tuba, ou alors un masque de snorkeling intégré, sont indispensables !
  • Palmes : les palmes ne sont pas incontournables (je n’en avais pas), mais elles ajoutent un certain confort en vous permettant de vous déplacer plus rapidement, avec moins d’efforts.
  • Crème solaire : tartinez-vous de crème solaire si vous ne voulez pas finir rôti… Car non, l’eau n’arrête pas les rayons du soleil ! Vous allez passer des heures sur le ventre, alors pensez notamment à la nuque, les cuisses et mollets, derrière les genoux… Dans la mesure du possible, essayez de prendre une crème solaire respectueuse des coraux et de l’environnement, car certaines sont extrêmement nocives pour les récifs.
  • T-shirt ou combinaison : je vous conseille fortement de vous couvrir un peu plus qu’avec un simple maillot de bain (il y a des combinaison et T-shirt d’eau très bien foutus). C’est important parce que vous n’aurez pas forcément le loisir de remettre de la crème entre deux plongée. Mais aussi, car la crème solaire est nocive pour les écosystèmes coralliens : en vous couvrant mieux, vous diminuez l’utilisation de crème solaire. Et ça paie : dans notre groupe de 6, seuls ceux qui avaient un T-shirt n’ont pas eu le dos cramoisi à l’issue de la matinée !

Pierre Simonnin

Ingénieur, entrepreneur, consultant, auteur, je partage dans ce blog mes récits, vidéos et conseils de voyage, en France et dans le monde !